Articles de presse : Passe-Partout du 3 novembre

Remerciements à Thierry Normand  et Axel Moulin

Lieu de vie, lieu d’envie – Stambruges-1

http://tdphotos.skyrock.com/2946980921-Lieu-de-vie-lieu-d-envie-Stambruges-1.html

Stambruges

L’histoire de Stambruges, petit village de 1200 âmes de l’entité de Beloeil est liée à la forêt indivise. Une zone verte riche en histoires et légendes qui constituent encore la base de certaines festivités locales. Petit détour chez les Campenaires en compagnie de Thierry Normand.

« Au 18ème siècle, le Prince de Ligne souhaite agrandir sa propriété de Beloeil et veut implanter des arbres sur la lande de la mer de sable. Les Stambrugeois, qui y faisaient paître leurs animaux, lui intentent un procès qu’ils vont perdre. Ils se voient donc obligés de partir sur les routes. Ils deviennent des gens du voyage et des commerçants d’où le surnom de Campenaires (gens qui campent à l’air). A leur retour, la vie culturelle, associative et le commerce prennent un bel essor grâce « aux marchands de toiles ». Après 1945, c’est le déclin qui s’annonce. Dans les années 80, la ducasse renaît sous l’impulsion des « marées rideuses ». Ce groupe va créer une émulation et d’autres associations vont voir le jour.

Lieu de vie, lieu d'envie  -  Stambruges-1

Lieu de vie, lieu d’envie – Stambruges-2

http://tdphotos.skyrock.com/2946979617-Lieu-de-vie-lieu-d-envie-Stambruges-2.html

Etonnant !

Le projet Boulle est né à l’aube de l’an 2000. En 1997, une habitation en ruine, qui devait être abattue, est acquise par des amis du village. Leur but est de la restaurer pour y créer un lieu de rencontres. C’est chose faite avec une inauguration en grandes pompes la nuit de la Saint-Sylvestre 1999-2000. Des associations locales y organisent des activités telles que des soirées contes, des réunions… Elle sert également de quartier général à des groupes stambrugeois. Il s’agit en quelque sorte d’une maison de village avant l’heure.

Lieu de vie, lieu d'envie  -  Stambruges-2

 

Lieu de vie, lieu d’envie – Stambruges-3

http://tdphotos.skyrock.com/2946977583-Lieu-de-vie-lieu-d-envie-Stambruges-3.html

Festivités

Les légendes de la forêt indivise ont permis d’alimenter le folklore local et d’aider à la création de groupes. En mai, place au sabbat des sorcières. Ces dernières vont faire pacte avec le diable dans la forêt indivise. Une semaine plus tard, c’est la ducasse Saint-Servais avec de nombreuses animations dont un cortège folklorique. Le 3ème dimanche de juillet, une fête villageoise égaie la cité. La Saint-Hubert célébrée en novembre attire de nombreux cavaliers qui démarrent à la mer de sable avant de revenir dans le centre.

Lieu de vie, lieu d'envie  -  Stambruges-3

Lieu de vie, lieu d’envie – Stambruges-4

http://tdphotos.skyrock.com/2946977197-Lieu-de-vie-lieu-d-envie-Stambruges-4.html

Coup de jeune

Parler de Stambruges sans parler basket est impossible. Regroupant 10 équipes d’âge pour un total de plus de 150 joueurs, la réputation de la JS n’est plus à faire. La formation et les résultats qui en découlent font de ce club un élément incontournable de la vie locale. Les enfants sont pris en charge dès 4 ans. Chaque membre peut évoluer à son rythme et rejoindre à terme une des nombreuses équipes inscrites en championnat.

Lieu de vie, lieu d'envie  -  Stambruges-4

Lieu de vie, lieu d’envie – Stambruges-5

http://tdphotos.skyrock.com/2946975787-Lieu-de-vie-lieu-d-envie-Stambruges-5.html

Figure locale

Fils de Denis, ancien membre du comité des fêtes, Axel Moulin a très vite été partie prenante des festivités locales. A 25 ans, il est membre de plusieurs associations dans lesquelles il s’investit totalement.

« Adolescent, je n’hésitais pas à venir prêter main forte aux anciens. J’ai aussi fait partie d’un groupe de jeunes qui s’appelait la mafia campenaire. Nous avons mis toute une série d’activités sur pied, notamment pour financer la rénovation d’un espace sportif dédié au basket, au tennis et au mini-foot. Cela fait 4 ans qu’il existe et aucune dégradation n’est à déplorer. J’essaie au maximum d’inciter les jeunes à participer à la vie stambrugeoise. Je fais partie du groupe napoléonien, des gendarmes et de la « bande du Péru sans tiète ». Un de mes objectifs est de permettre aux différentes générations d’avoir des activités communes. C’est le cas pour la commémoration du 11 novembre que j’aimerais remettre à l’honneur. Je trouve très important que les jeunes et les anciens se respectent et puissent participer ensemble à la vie du village. Mieux se connaître et s’entraider, cela serait une chose formidable » nous dit Axel Moulin.

Article paru le jeudi 4 novembre 2010 dans Passe Partout

Lieu de vie, lieu d'envie  -  Stambruges-5

Publicités