Conjugaison du patois : L’imparfait

De M. Amorison

 

Petit clin d’oeil suite à l’hommage rendu à Paul !
I faut savwo m’fie qu’à Tambrise on n’étée nié bramée l’son « in » donc on dirwo « les alétours » eyé « el monumée ». Il est bé seur que tout ménant les gées ont pu facile pou d’allé à Qvaucamp ou à Belèl mais ça n’est nié èn raison pou fée un patwo qui s’ro l’même pou tout l’grand Belèl! El son « oi » ché pou les manoues, à Tambrise pou fée l’imparfait on s’sert du son « wo » à l’deusième ou à l’troisième personne du ségulier ou bè du son « i » quanq i d’a n’masse. Donc i two toudi pret’ à rameuter tou ses coumarades.
J’tie, tu two, i two, nos étines, vos éties, is’ étint’

En toute amitié

Maurice

Publicités