Lessives du temps passé

Cet article parce que la semaine dernière, à la Salle du Mercredi des Cendres, j’ai photographié ceci

DSC_7724.JPG

J’en ai retrouvé chez ma mère de cette boule de bleu que l’on ajoutait à la dernière eau de rinçage pour que les blancs soient éclatants ( bien loin de ces poudres actuelles qui permettent de mélanger, clairs , bleus et blancs )

DSC_8242.JPG

 

Les bassines étaient en galvanisés, leur usage était multiple, le bain des petits et des grands , dans la cuisine, le trempage du linge sale et bien entendu le rinçage la lessive.

DSC_8244.JPG

Le linge blanc était mis à bouillir dans ces bouilleuses déposées sur un trois pieds où brûlait le charbon

DSC_8243.JPG

Première eau de lavage pour les blancs, ensuite à mesure que cette eau refroidissait, on y plongeait le linge plus clair, et puis enfin les bleus de travail.

Tout ce linge devait être frotté, sur cette planche, avec les boules de savon

DSC_8246.JPG

Trois eaux de rinçage plus tard, on étendait les blancs sur la prairie, ils passaient la nuit à la belle étoile pour se gorger de la rosée du matin. Le reste de la lessive était pendue sur les fils au grand vent

Ils étaient alors remis sur la planche , savonnés et à nouveau trois rinçages.

Puis amidon pour les cols de chemises ( on disaient qu’ils restaient plus longtemps propres, si ils étaient amidonnés), les essuie vaisselle, les draps.

DSC_8248.JPG

Le premier jour, ils avaient été « décrottés » le second lavés.

On lavait tous les quinze jours, mais il fallait 2 jours.

Un peu plus tard est apparue la lessiveuse, à la bouilleuse fut ajouté un trois bras, qui tournait grâce à  une roue qu’il fallait tourner à la main, déjà un net progrès….

Photo d’une lessiveuse , salle du Mercredi des Cendres

DSC_8247.JPG

Pour le repassage, je reviens plus tard, ce post est épuisant 🙂