Stambruges : For-mi-da-bles Campenaires page 8

1159718037.jpg

 

Déjà quelques photos sur le blog de Beloeil

http://beloeil.blogs.sudinfo.be/archive/2013/09/20/for-mi-da-bles-campenaires-80765.html

 

 

Publicités

Le Mètre Volé : Mises en bouche page 7

 

Le mètre volé,stambruges,produits du terroir

 

 

produits du terroirs,le mètre volé,stambruges

La Fromagerie Jacquy Cange , JAF Jacky Cange , et le fromage Marie Touron 

 

DSC_1861c.jpg

Une bière spéciale brassée chez  Authentique brasserie  Frederick Baert

 De même un concours de produits de bouche était lancé par le Foyer Culturel
 
Les résultats sont :
 

 pour le salé , un biscuit sablé salé , recette de  Monsieur Emmanuel Diricq

 

Pour le sucré, un cake au fruit ,  le touron sucré, recette de Madame Claudine Sandra

Le lot de l’originalité est décerné à Séverine Degueldre , Aux Campenaires, pour ses

sucettes au spéculoos et chocolat.

1000527_10201515637841649_1261942672_n.jpg

 

971612_297346163741603_1988449356_n.jpg

 

 Tous ces produits de bouche seront disponibles aux différents stands de dégustations

Bon appétit

STAMBRUGES raconté par No Télé

Stambruges se prépare à un WE exceptionnel !
Et si j’applaudis déjà la réussite de ce projet, la fierté des artistes, de tous les artistes, écriture, couture, mise en scène, gestion, décors et autres. Jjelance un énorme coup de chapeau à tous ceux qui ont depuis des années entretenu la mémoire de Stambruges. Monsieur Populaire, Monsieur Georges Gosselin, dit George Du Vette, Messieurs Vanlinthout, Monsieur Thierry Normand , Monsieur Degaute, Monsieur Delille…. J’aimerai les citer tous, mais je risque d’en oublier. Tous ceux aussi qui depuis des années se sont engagés dans des comités, des associations, des troupes. Stambruges est bel et bien vivant et ce depuis longtemps ! Ce Week-end sera l’apothéose d’un esprit Campenaire . Merci à Madame Caroline Dunsky , pour son idée géniale et son engouement pour Stambruges, ainsi Que le Foyer Culturel de Beloeil, et je cite Delphine, d’avoir relevé le pari .
Le soleil a décidé d’être campenaire, messieurs, mesdames les Artistes , à vous !!!!!!!!!!!

 

 

63448.jpg

Stambruges : Le mètre Volé , articles de presse, radio, No Télé page 2

Radio MAX FM, Vidéo réalisée par Adrien Degaute

https://www.youtube.com/watch?v=mANqZBRdCCU&feature=youtube_gdata_player

 

NoTélé , présentation

http://www.notele.be/index.php?option=com_content&task=blogcategory&id=14&Itemid=31

 

DH

http://comment.dhnet.be/ces/public/view/list/dh-article-523804da357008cdb6e893c0?type=rss

Stambruges va se raconter

Van Den Bril Thomas Publié le mardi 17 septembre 2013 à 09h29 – Mis à jour le mardi 17 septembre 2013 à 09h29

Tournai-Ath-Mouscron Le Mètre volé, un spectacle-promenade aura lieu ce week-end dans le village

Le Mètre volé est une petite fierté pour le foyer culturel de Beloeil. Ce parcours-spectacle, qui aura lieu ces vendredi et samedi, est la première réalisation extérieure au foyer. « C’est un projet qui s’inscrit dans le long terme », raconte Delphine Legrand-Mahieu, animatrice. « Il est exceptionnel tant pour nous que pour les habitants de Stambruges et des environs. Près d’une centaine de personnes ont répondu présent. Des écoles, des homes et nos stages ont été sollicités pour la concrétisation du projet. »

Tout est né d’une rencontre entre les membres du foyer culturel et de Caroline, une nouvelle habitante de l’entité de Beloeil, à Stambruges. Cette dernière a voulu mettre en route un travail de mémoire collective dans le village de Stambruges.

L’idée séduit le Foyer culturel. Le projet Empreintes campenaires est lancé. De nombreuses personnalités du village de Stambruges sont sollicitées. Des réunions de travail ont lieu. De nombreuses interviews sont réalisées. Les collaborateurs au projet veulent tout savoir : la vie de tous les jours, l’enseignement, le patrimoine, le sport, les transports,… Tous les événements qui ont bouleversé, ému, attendri les Stambrugeois n’ont désormais plus aucun secret.

Ces nombreuses heures de réunions, de témoignages, ont débouché sur deux réalisations. Un livre qui sortira de presse en 2014 et un parcours-spectacle.

Ce dernier se déroulera ces vendredi et samedi dans les rues de Stambruges. Réalisé en partenariat avec la compagnie des Passeurs de Rêves, ce spectacle ne se veut pas qu’un témoignage du passé. « Nous serons aussi confrontés à la réalité d’aujourd’hui », souligne Delphine Legrand-Mahieu.

Yves Coumans, metteur en scène, insiste sur le projet. « Cela ne ressemblera pas à une promenade contée. Ce sera un spectacle total avec de nombreux arts vivants. Il y aura 13 scènes qui nous mèneront jusqu’en 2030. »

Il y aura trois départs lors des deux soirées. Le prix d’entrée est de 8 € en prévente et de 10 € sur place. Il est préférable de réserver.

T. VdB.

 
En savoir plus

Plus d’infos

au 069/57.63.87 ou via projets.fcbeloeil@gmail.com.
 
Le Soir
 
 
http://www.lesoir.be/319508/article/actualite/regions/2013-09-16/stambruges-se-raconte-travers-ses-habitants

 

Stambruges se raconte à travers ses habitants

Sibylle Dekeyser
Mis en lignelundi 16 septembre 2013, 15h04

BELOEIL Depuis deux ans, une centaine d’habitants de l’entité de Belœil s’impliquent dans la création d’un spectacle-promenade. Ce dernier, qui s’intitule « Le mètre volé » et retrace l’histoire de Stambruges, sera dévoilé au public les 20 et 21 septembre. Un livre rassemblant les témoignages, souvenirs et anecdotes des « anciens » du village sera publié en 2014.

  • «<134>Empreintes campenaires <134>», un important projet de mémoire qui rassemble une centaine de Beloeillois des tous âges.«<134>Empreintes campenaires <134>», un important projet de mémoire qui rassemble une centaine de Beloeillois des tous âges.

Parvenir à rassembler une centaine de Belœillois de tous âges autour d’un important projet de mémoire, c’est l’ambitieux défi qu’ont réussi à relever le Foyer culturel de Belœil et la compagnie de théâtre de rue Les Passeurs de rêves à travers le projet « Empreintes campenaires ».

Ces 20 et 21 septembre, après plus de deux ans et demi de recherches, de rencontres, d’interviews d’anciens, de confection de costumes et de décors, les habitants présenteront l’aboutissement de leur travail au grand public lors d’un spectacle-promenade dans les rues de Stambruges, intitulé Le mètre volé.

« Ce dernier mettra en scène un voyage à travers les époques et événements qui ont marqué le village et ses habitants, appelés aussi les Campenaires, explique le metteur en scène Yves Coumans. L’histoire, composée d’une quinzaine de scènes et directement inspirée d’anecdotes et de légendes du coin, a été réinterprétée par les participants à l’atelier dramaturgie mis sur pied par la Compagnie des Passeurs de rêves. Elle aura pour fil conducteur le retour de certaines personnalités du passé, qui reviennent sous forme de fantômes pour accomplir une dernière volonté. »

C’est Caroline Dunski, une habitante de Stambruges désireuse de connaître l’histoire de son village à travers les témoignages, les souvenirs et les anecdotes de celles et ceux qui y vivent, qui a un jour eu l’idée d’y mettre en route un travail de mémoire collective. Elle s’est ainsi adressée directement au Foyer culturel de Belœil qui s’est tout de suite montré très enthousiaste, au point de lancer le projet sur ses rails.

Désireux d’inclure les habitants et les acteurs culturels de l’entité dans ce projet, le Foyer a rapidement mis sur pied de nombreuses activités : ateliers de théâtre, de couture, de scénographie ou encore de lanternes et lampions.

Plusieurs fois par semaine, une dizaine de couturières se sont retrouvées au musée de la Bonneterie de Quevaucamps pour confectionner une centaine de costumes de la période comprise entre le XVIe et le XXIe siècle. Les écoles et homes de l’entité ont réalisé des lanternes, lampions et photophores qui borderont le parcours.

Et de rencontres thématiques en interviews de villageois, d’appels aux figurants et comédiens en création d’une centaine de costumes, du brassage de la bière spéciale « L’Authentique Campenaire » par le brasseur de Blaton à la production du fromage « Marie Tourond » créé par Jacky Cange, ce projet a mûri, grandi et s’est considérablement enrichi de toutes les ressources locales.

Parallèlement à la création de ce spectacle, une Campenaire a émis l’idée de rassembler toutes les informations récoltées dans un ouvrage rédactionnel. Une équipe de dix reporters volontaires et amateurs récolte donc depuis plusieurs mois des témoignages divers auprès d’une vingtaine d’habitants de Stambruges.

« Ce livre, dont la sortie est prévue en 2014, permettra de donner un nouveau souffle à ces souvenirs, d’en conserver des traces écrites pour très longtemps. Un beau moyen de faire en sorte que les gens se souviennent ou redécouvrent quelle était la vie d’avant dans cette belle région », confie Delphine Legrand-Mahieu, animatrice au Foyer culturel de Belœil.

 

 

Article de presse : L’Avenir 17 octobre 2012

Le lien :  http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20121013_00217875

STAMBRUGES – Projet lancé l’année dernière, «Empreintes campenaires» connaîtra un nouveau rebondissement le 17 octobre avec la lecture publique de la pièce.

«Empreintes campenaires» rentre dans l’idéologie du centre culturel de s’ouvrir à l’extérieur et d’aller vers son public. Ce dernier a démarré depuis près de deux ans. «Nous avons officiellement lancé “ empreintes campenaires ” il y a un an, explique Delphine Legrand-Mahieu, coordinatrice pour le centre. Mais avant cela, nous avons eu plusieurs discussions internes pour savoir vers quoi l’on voulait vraiment se tourner». Le projet est séparé en deux parties : d’un côté un ouvrage rédactionnel sur l’Histoire de Stambruges et de l’autre la mise en scène d’un spectacle promenade en 2013. «Nous avons trouvé l’idée grâce à Caroline Dunski. Cette journaliste s’est installée depuis peu à Stambruges. Elle s’est alors intéressée à l’histoire des gens du voyage dans notre village. Elle est venue à notre rencontre pour nous proposer d’écrire un livre sur le village. À partir de là, nous avons lancé l’idée de créer un spectacle-promenade à partir de différentes anecdotes du fief», continue la coordinatrice. En ce qui concerne l’aspect théâtral, les animateurs belœillois ont pu compter sur la troupe, bien connue dans le Tournaisis, les «Passeurs de rêve» : «Nous avons créé un atelier dramaturgique qui réunit huit personnes, dirigé par les membres de la troupe. Ces Stambrugeois ont écrit les huit scènes qui seront jouées le 20 et 21 septembre 2013 dans plusieurs lieux du village».

Appel aux acteurs

L’intérêt principal du projet reste qu’il a été mené par les habitants de Stambruges. «Tout d’abord, je tiens à remercier Thierry Normand qui nous prête gratuitement la salle “ Projet boules ” pour nos réunions ainsi que la salle du Mercredi des cendres pour la lecture publique. Je remercie aussi toutes les personnes qui participent aux projets : les membres de l’atelier dramaturgique, par exemple».

Mercredi, le projet prendra un nouvel envol grâce à la lecture publique. À partir de cette dernière, les gens pourront s’inscrire pour devenir acteurs ou figurants durant le spectacle-promenade. «Les gens pourront découvrir le sens que nous avons donné au spectacle. Celui-ci retracera près de 100 ans d’anecdotes. À la fin de la lecture, les personnes intéressées pourront s’inscrire pour devenir acteur du spectacle. Puis, à partir de janvier 2013, nous mettrons en place un atelier théâtral au cours duquel les participants pourront répéter. Le projet est ouvert au grand public. Même les personnes qui n’ont jamais fait de théâtre peuvent nous rejoindre. Nous leur apprendrons des petites techniques pour se sentir bien face au public », explique fièrement Delphine.

Enfin, plus tard, des hommes de l’ombre seront aussi recherchés : «Par là, nous voulons dire tous les bénévoles nécessaires au projet : des équipes de montage, des personnes pour servir ou distribuer et un tas d’autres activités. Tout le monde peut vraiment trouver un rôle dans ce spectacle géant», conclut notre interlocutrice. Plus qu’un an de patience, avant de découvrir la mouture finale du projet.

Salle du mercredi des Cendres, rue des Courtils Stambruges

Empreintes Campenaire : Article Le Soir du 19 mai 2012

 

 

Le lien : http://archives.lesoir.be/stambruges-se-livrera-en-spectacle_t-20120519-01Y8NG.html

Stambruges se livrera en spectacle

DEKEYSER,SIBYLLE

Page 58

Samedi 19 mai 2012

CultureLes habitants mènent un projet de préservation de la mémoire collective

Prendre le temps de rencontrer des habitants du petit village de Stambruges pour recueillir leurs souvenirs, leurs anecdotes, leurs histoires personnelles liées de près ou de loin à la vie locale, c’est le vaste projet que coordonne depuis septembre dernier le Foyer culturel de Belœil. L’objectif est de réaliser un ouvrage reprenant ces témoignages ainsi que de confier aux Passeurs de rêve le soin de réaliser un spectacle promenade auquel pourraient participer une centaine de comédiens et figurants de l’entité.

« Cette idée de préserver l’histoire du village telle qu’elle a été et est toujours vécue par ses habitants a germé dans mon esprit lorsque j’ai rencontré, dans le cadre d’un reportage, les gens du voyage vivant à Stambruges, confie Caroline Dunski, journaliste free-lance pour Le Soir, qui coordonne la réalisation du livre. J’en ai parlé à l’équipe du centre culturel de Belœil, qui s’est tout de suite montrée enthousiaste et a donné vie au projet, qui devrait être finalisé en septembre 2013 avec la présentation d’un vaste spectacle de rue axé sur l’histoire du village. »

Les premières rencontres avec les villageois, qui parlent parfois pendant des heures, ont déjà permis aux personnes impliquées dans le projet d’en savoir plus sur la vie au siècle dernier : les Stambrugeois se baignaient dans les carrières, vivaient plutôt simplement, étaient aux premières loges lors des bombardements de Saint-Ghislain, etc.

Autant d’anecdotes qui servent de base au travail mené en parallèle par la compagnie Les Passeurs de rêve, via Yves Coumans et Nadia Vermeulen. Ces derniers proposent déjà aux habitants depuis quelques mois des ateliers dramaturgiques qui déboucheront, en septembre 2013, sur la création d’un spectacle promenade dans l’esprit d’Eva de Chièvres. Les participants travaillent actuellement à la mise en scène et à la rédaction de ce spectacle et d’ici à la fin juin, la compagnie devrait avoir une idée plus précise des personnages auxquels donner vie.

« Dès le mois de septembre, des ateliers théâtre seront donc proposés à la population et nous mettrons aussi sur pied, en janvier, des ateliers de réalisation des décors et des costumes, ajoute Delphine Legrand-Mahieu, du Foyer culturel de Belœil. L’idée est de rendre les Stambrugeois acteurs de ce projet et de leur permettre de participer activement à sa concrétisation. Ils peuvent s’y impliquer, à court ou à long terme, et assister lors de ce spectacle à la valorisation du travail fourni », ponctue la coordinatrice.

Infos auprès du Foyer culturel : 069-55.38.23.

mais aussi…

Un avant-goût à la Fête des voisins

En parallèle à ce recueil de témoignages et à ces ateliers dramaturgiques, la compagnie Arts nomades mène un projet de « performance chromophonique », baptisé Fra.K Infusion. Depuis plusieurs semaines, la peintre France Everard et la musicienne et créatrice sonore Karine Dumont récoltent des sons et croquent des dessins lors des ateliers et des rencontres organisés autour de Stambruges. Le vendredi 25 mai, à 20 h, elles s’installeront dans la rue Albert 1er pour improviser lors de la Fête des voisins une sorte de carte postale sonore et picturale du village, mêlant peinture et musique. Les deux artistes devraient mener par la suite ce genre d’expérience dans d’autres entités du Parc naturel des Plaines de l’Escaut, qui finance leurs aventures artistiques.

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer